Mode de travail

En tant que Fondation à but non lucratif, la Fondation Mercator Suisse est exonérée d’impôts. Avec ses moyens financiers, elle tente de soutenir le plus efficacement possible des projets d’utilité publique.

La fondation respecte les principes et les recommandations énoncés dans la charte de Swiss Foundation, l’association réunissant les fondations donatrices suisses, dont elle est membre. Son travail obéit à sept principes :

Encourager stratégiquement

Nous sélectionnons de façon ciblée les projets correspondant à nos domaines thématiques. Nous encourageons financièrement les projets sélectionnés et nous les accompagnons durant leur déroulement. Nous documentons les résultats de projets en nous basant sur les rapports de nos partenaires, et ce afin d’en tirer des enseignements pour de futurs projets et de soutenir d’autres partenaires de façon optimale. Lorsque cela s’avère nécessaire et judicieux, nous lançons nos propres projets. Notre dessein est de favoriser, par nos activités, une évolution positive de la société.

Soutenir de façon ciblé

Nous accompagnons nos partenaires en fonction de leurs besoins et leur transmettons les enseignements et les expériences que nous avons recueillis grâce à d’autres projets pour qu’ils puissent en tirer profit pour leur propre travail. Nous leur offrons certaines formations continues ou les conseillons afin qu’ils puissent réaliser leurs projets de manière optimale. Par notre accompagnement et notre soutien, nous assurons le développement et la réussite de leurs projets et étendons leurs réseaux.

Créer des coopérations

Pour atteindre nos objectifs, nous concluons des partenariats avec d’autre organisations et institutions affichant les mêmes priorités. Convaincus de la force des coopérations et des réseaux, nous mettons en relation les personnes engagées dans nos champs thématiques et favorisons leurs échanges pour qu’elles partagent leur savoir et leurs expériences. Par ailleurs, à longue échéance, la collaboration avec d’autres fondations multiplie les chances d’avoir un impact élargi.

Emprunter de nouvelles voies

Nous voulons agir là où notre soutien promet d’être particulièrement utile. Nous souhaitons faire progresser et mettre en pratique les idées courageuses. Dans ce but, nous empruntons de nouvelles voies et utilisons de façon responsable les possibilités dont nous disposons, en tant que Fondation. Dans certains cas particuliers, nous soutenons des projets étrangers à nos domaines thématiques concrets lorsque ces projets sont novateurs et particulièrement prometteurs. Nous ne considérons pas qu’il soit de notre devoir d’encourager les projets que l’État et les tiers ne veulent pas assumer, ou qui bénéficient de possibilités de financement qui sont suffisantes.

Encourager en accord avec les besoins

Nous souhaitons utiliser notre encouragement pour réaliser les bonnes idées. Un encouragement unique ne suffit jamais à assurer un projet à longue échéance, ni à diffuser ses résultats avec succès. Un projet se développe en plusieurs stades et s’accompagnes par diverses phases d’encouragement – développement, expérimentation, édification, diffusion. Notre encouragement peut intervenir à tout moment, ou accompagner diverses phases du projet. L’essentiel étant de toujours considérer la perspective de développement d’un projet.

Communiquer de façon transparente

La communication fait partie intégrante de l’action de notre Fondation. Nous communiquons nos objectifs, nos intérêts et nos activités avec transparence. Nous offrons à nos partenaires la possibilité de se présenter – eux-mêmes, leurs projets et leurs expériences. Nous souhaitons publier les belles initiatives, partager notre savoir avec nos partenaires de projets et le rendre accessible au grand public, afin que d’autres puissent profiter de ces expériences.

Apprendre en continu

Nous voulons apprendre à travers les projets et la collaboration avec nos partenaires. Nous souhaitons agencer notre organisation, nos processus de travail et notre gestion du savoir de façon à collecter en permanence les résultats obtenus et les intégrer dans notre travail. Nous souhaitons poursuivre notre développement pour répondre aux besoins d’une société en mutation et contribuer à un développement positif de la société, par nos propres projets et ceux que nous soutenons.

Charte

Notre travail se base sur la charte suivante :

Dynamiser les idées

Ce sont les idées de personnes engagées qui nourrissent le monde. Il faut s’emparer des bonnes idées, les développer et les mettre en pratique. Nous ouvrons des perspectives à la société afin que les individus puissent instaurer des processus de changements dynamiques pour le monde de demain, et ce dans un respect réciproque et une coexistence pacifique.

Notre identité

C’est la famille allemande de commerçants et d’entrepreneurs Karl Schmidt de Duisbourg qui a institué la Fondation Mercator Suisse à la fin des années 1990. Gérard Mercator (1512–1594), le cartographe et humaniste de Duisbourg, lui a donné son nom. Dans un monde en pleine évolution et à l’aube d’une nouvelle ère, il a inventé les coordonnées qui ont amélioré l’orientation géographique, les échanges commerciaux et la circulation des idées. Son ouverture au monde et son désir de partager ses connaissances sont à la fois un modèle et un moteur pour la Fondation Mercator Suisse.

Nouvelles voies - nouvelles idées

Faire avancer ce qui émeut les hommes. Ceci est réalisable dans une société qui a été ouverte par la créativité, les visions nouvelles et la mise en œuvre engagée de certaines idées. La Fondation Mercator Suisse :

  • renforce la science et la recherche ;
  • plaide pour une formation complète des enfants, des adolescents et des jeunes adultes qui conforte ces derniers dans le développement de leur personnalité ;
  • encourage l’acquisition de connaissances scientifiques sur les questions environnementales et sensibilise la société à une action respectueuse de l’environnement.
Nos objectifs

La Fondation Mercator Suisse veut

  • stimuler, par des exemples positifs, le sens des responsabilités et la fantaisie, forces créatrices indispensables au progrès social ;
  • soutenir les décideurs dans leur créativité et encourager les idées de personnes engagées ;
  • donner des impulsions en réalisant, seule ou avec ses partenaires, des projets orientés vers l’avenir ;
  • établir des normes de transparence et de qualité pour ses propres actions et celles de ses partenaires.

Organisation

L’équipe du secrétariat est responsable du travail opérationnel de la Fondation Mercator Suisse : examen des requêtes, évaluation, accompagnement et communication des projets. Le Conseil de fondation définit la stratégie des activités de la Fondation et prend toutes les décisions importantes. Le comité d’investissement surveille la stratégie d’investissements décidée par le Conseil de fondation et l’évolution de ses actifs. La société d’audit indépendante BDO SA contrôle la comptabilité et les comptes annuels. La Fondation Mercator Suisse est subordonnée à l’autorité fédérale de surveillance des fondations du Département fédéral de l’intérieur.