2000 mètres carrés de champ arable en Suisse

Selon un calcul arithmétique, chaque personne sur terre dispose de 2000 mètres carrés de sol arable sur lesquels elle pourrait cultiver tous les produits alimentaires et de luxe ainsi que les matières premières destinées à son habillement. Les associations « Urban Agriculture Netz Basel » et « Les jardins de Nuglar » démontrent par leur projet « 2000 m2 de champ du monde entier en Suisse » (2000 m2 Weltacker Schweiz) les implications de ce constat.

Représentez-vous la terre comme une pomme. En coupant cette pomme en quatre, l’on obtient quatre quartiers, dont trois sont composés d’eau et un de terre. Si l’on coupe en deux ce dernier quartier, l’on obtient un huitième de désert, de hautes chaînes de montagnes et de glace, et un huitième de terrain. Si l’on divise ce terrain en quatre parts, l’on obtient d’un côté les zones humides, les terres bâties et les roches. De l’autre côté, vous obtenez une quatrième part, c’est-à-dire 1/32 de la pomme, que vous épluchez. Vous tenez maintenant entre vos mains la part de la terre qui nourrit le monde entier, soit 1,4 milliard d’hectares de terre arable pour plus de sept milliards d’individus. En fin de compte, cela donne 2000 m2 de terre arable par individu sur lesquels cultiver non seulement nos produits alimentaires, mais aussi les matières premières nécessaires à notre habillement ainsi que des produits de luxe comme le tabac.

Une présentation grandeur nature

Avec leur projet « 2000 m2 Weltacker Schweiz », « Urban Agriculture Netz Basel » et « Les jardins de Nuglar » démontrent en grandeur nature quelles plantes l’on peut cultiver sur 2000 m2 d’hectares de terre arable. Ainsi, sur le « Weltacker » (champ du monde entier) de Nuglar (SO), les visiteurs peuvent faire l’expérience des 50 cultures mondiales les plus importantes en termes de superficie. Sur la moitié du « Weltacker » ne poussent que quatre variétés de plantes : blé, maïs, riz et soja. Les fruits et les légumes poussent sur moins de cinq pour cent du champ. Le « Weltacker » transmet en outre des informations sur les mécanismes complexes qui régissent l’agriculture mondiale, tirées du Rapport sur l’agriculture mondiale de 2008. En tant que membre d’une initiative internationale, le projet « 2000 m2 Weltacker Schweiz » est aussi en réseau avec d’autres projets similaires.

Une réflexion sur les questions en lien avec l’agriculture

Le « Weltacker » rend tangible la situation agraire mondiale et démontre en quoi ces 2000 m2 nous concernent tous. Peut-être ne cultivons-nous pas cette surface nous-mêmes, mais chaque achat est un mandat écologique et social confié à ceux qui le font pour nous. Le parcours de visite du « Weltacker » de Nuglar propose des postes qui invitent à approfondir des thèmes en lien avec l’agriculture. Grâce à une « fenêtre à racines » (Wurzelfenster), il est par exemple possible d’observer la vie des plantes sous la surface du sol. Sur une table thématique consacrée à « l’énergie grise », des poids concrétisent la dépense d’énergie liée à la production de différents produits alimentaires. Un jeu de devinettes relie par ailleurs tous les postes du « Weltacker ».

pour en savoir plus

Vidéo

Partenaire

« Urban Agriculture Netz Basel » s’engage depuis 2010 dans le cadre d’un réseau dynamique qui a donné naissance à plus de 50 projets autonomes, autogérés selon une approche ascendante. Ils démontrent que « manger la ville » n’est pas une utopie, mais bien plutôt une vision, celle de la souveraineté alimentaire.

Contact

Stiftung Mercator Schweiz
Stephanie Huber
+41 44 206 55 81
s.huber@stiftung-mercator.ch